mercredi 24 janvier 2018

Être artisan et vendre en ligne


Être artisan et vendre en ligne




Ou la petite histoire de : Comment ne pas devenir cinglé en quelques mois…

Pendant plusieurs années j’ai travaillé dans mon petit univers, seule, si l’on peut appeler ça travailler, je réalisais des trucs, je fabriquais de mes mains un paquet de choses, comme je l’ai toujours fait, je suis une artiste dans l’âme, je vous l’ai déjà dit, je suis né ainsi, un crayon et une feuille à la main, une aiguille et un fil dans l’autre, j’ai le tempérament également. Demandez à ma mère! J’étais à des kilomètres de me douter qu’un monde de possibilités se cachait devant moi.

Mais bon, jamais je n’aurais pensé faire de ma passion un temps plein. J’avoue que le 9 à 5, ce n’est vraiment pas pour moi. Au secondaire, j’étais toujours dans la classe au son de la cloche…

Donc, comme tout le monde, pendant plusieurs années, je me suis levé le matin, à contrecœur, pour aller travailler. Parce que la vie c’est supposé être ainsi, comme on me l’a enseigné, il faut être bien placé dans le moule et ne pas en déborder trop souvent, sinon on se fait reprendre.

Il faut savoir que malgré mes élans artistiques, je suis une secrétaire, je suis aussi une conseillère à la vente diplômée également. Je possède plusieurs cordes à mon arc, je possède une nature curieuse. Ce besoin d’apprendre et de se distinguer des autres (le ressens-tu aussi?). Je crois que pour faire ce que je fais, il faut être curieux, passionné, entreprenant, un peu fou, se lever tôt (vraiment trop tôt), se coucher tard (vraiment trop tard).
Est-ce que vous êtes lève-tôt et couche-tard? Moi depuis les deux dernières années, j’ai rarement dormi plus de 6 heures d’affilées. Pourtant, je n’ai plus de bébé. Il faut savoir que lorsqu’on aime beaucoup ce que l’on fait, peut importe ce que l’on fait (ici je m’adresse en particulier aux artisans et artistes, mais ceci est vrai pour tout le monde), les heures s’envolent rapidement et le temps semble nous glisser entre les doigts, POURQUOI?

Nous faisons ce que nous aimons!

Comment j’en suis arrivée à la vente en ligne
Vous avez besoin de quoi (sites, références, médias sociaux)
Est-ce que c’est facile?
Est-ce que c’est payant?

Voici 4 thèmes qui selon moi vous intéresserons, des choses importantes que j’aurais aimé savoir au tout début de mon aventure d’entrepreneur. Je vais m’adresser ici surtout aux gens qui n’y connaissent que peut à ce sujet et qui aurait envie d’en savoir un peu plus. Et surtout, SURTOUT, je ne prétends pas tout savoir, en fait, j’apprends tous les jours. Je souhaite simplement vous partager mon expérience personnelle et vous faire gagner un peu de temps! Aujourd’hui, je vais aborder la vente en ligne de façon plus explicative, démystifier le prix de vente et différentes notions. Dans un prochain article, j’aborderai les autres points, sinon, nous aurons un livre, et je n’aime pas les textes qui n’en finissent plus.

Parce que le temps est précieux lorsque l’on souhaite vivre de sa passion, chaque minute compte, chaque décision peut changer la façon dont vous gérer votre projet de réussite.

Comment j’en suis arrivée à la vente en ligne :

La vente en ligne est arrivée dans ma vie à un moment ou ma production a dépassé mes besoins personnels, faute de temps pour aller cogner à toutes les portes et trouver des points de vente, et puisque mes créations sont souvent à la pièce (exemplaire unique), je me voyais mal proposer un produit que je n’avais pas l’intention de reproduire en quantité industrielle, l’artiste en moi ne se voyait pas refaire et refaire des dizaines de fois le même modèle, qui étant stimulant au début, deviendrais vite lassant, zzzzzzzz.

Croyez-moi, faire 10 paires de mitaines noires… c’est long, à la fin!

Alors la vente en ligne me semblait une belle opportunité à saisir. J’ai choisi de vendre principalement sur ETSY  www.etsy.com . Je possède également un site en ligne, fourni en lien avec ETSY suivant un abonnement mensuel et les frais de domaine (annuels), parce que pour avoir un site, il faut payer un nom, mais ce n’est pas parce que vous payez un nom que vous avez un site, nuance. Il y en a d’autre, plusieurs autres. Je ne les énumérerai pas tous, ils ont tous le même principe de fonctionnement, vous affichez vos produits en échange d’une commission sur les ventes (%) ou d’un abonnement mensuel. Jusque-là, c’est assez simple, savez-vous que je ne connaissais même pas l’existence d’ETSY avant de m’y inscrire! Et pourtant, je ne vivais pas dans une bulle, je ne m’étais juste jamais arrêté à regarder autour de moi ce que les autres faisaient (Instagram, Facebook, etc.), je faisais mes petites affaires comme on dit. Mais restons simple, avec ce genre de portail de vente, vous ne paierez qu’une commission sur vos ventes, ou abonnement et vous paierez chaque fois que vous affichez un nouveau produit et lors de son renouvellement, bon je me répète... Les frais sont minimes en soit, mais bien présent. Je ne cherche pas à promouvoir un portail plutôt qu’un autre, j’ai simplement trouvé pour moi, ce dont j’avais besoin. Quelque chose de simple, convivial, bien supporté et peu coûteux. Ne pas avoir à vous occuper de percevoir les paiements, c’est génial, tout se fait automatiquement. Je pense que c’est un bon début.

Pour ma part, tout est allé rapidement, ce que je veux dire : j’ai appris rapidement. J’ai vite compris que ce ne serait pas facile, que je devrais travailler beaucoup et très fort pour être connue et reconnue. Ouais… parce que je ne suis vraiment pas la seule, non, non, non!!! 

Sur ce portail, nous sommes des millions d’artisans qui ne veulent qu’une chose : RÉUSSIR! 

Entre créer dans son atelier et montrer à la planète ce que nous faisons, il y a plus d’un pas à franchir. Au départ, j’étais un peu perdue, quel nom de commerce choisir, comment fixer le prix de mes produits, faire les photos, les conditions de vente, la poste et l’expédition, ouf! Les clients allaient-ils aimer mes produits? Que de questionnement, mes photos au début étaient pitoyables, je n’exagère pas du tout, mauvais fond, mise en place ordinaire, lumière poche, ouain, c’est ça, je ne vous donnerai pas d’exemple et je passe au point suivant, sans blague, une débutante.

Le nom, le logo, l’image est d’une importance capitale, que ce soit pour l’impact que vous voulez créer, l’aspect légal de la chose également. Selon l’endroit d’où vous exercez, les lois en matière de nom d’entreprise varient. J’ai choisi de m’enregistrer afin de simplifier les choses qui étaient déjà suffisamment complexes. Au Québec, la loi dit que votre nom d’entreprise doit contenir un minimum de langue française reconnue, au départ je souhaitais simplement le nom de Triko-Tuk. Et bien non, ça ne va pas du tout, ils n’ont pas vraiment aimé mon choix, ma demande a été immédiatement rejetée, j’ai demandé des conseils autour de moi à des gens d’entreprise, et voilà, Créations Triko-Tuk est né en avril 2016. Le logo, je crois que juste cet aspect mérite un post à lui seul, je vous recommande d’avoir de bons amis graphistes, ou d’utiliser l’application CANVA www.canva.com , disponible gratuitement en ligne et facile comme tout (elle vous sera très utile pour bien des choses).

Peu importe le produit, les photos peuvent tout changer, la lumière est importante et l’environnement choisi. Vous avez beau avoir le plus beau produit du monde, si vos photos ne sont pas à la hauteur, les gens passerons leur chemin.
Les mots clés, lorsque vous créez vos fiches de produits, il vous est demandé de créer des mots clé (tag), ceux-ci sont réellement important, n’oubliez-pas, vous vous apprêtez à lancer un ou des produits dans un océan remplit de d’autres produits semblables au vôtre, qu’est-ce qui sera la bouée, les mots clé. Ils doivent être changés de temps à autre. 

Utilisez-les au maximum!

Les conditions de vente, Etsy (pour ma part) propose quand même des conditions de base déjà intégrées, ce qui facilite la mise en place de celles-ci, mais si vous avez des informations importantes, des conditions particulières, il est important de les indiquer, assurez-vous de bien connaître les règles de votre pays également. Les échanges, les remboursements, il ne faut pas ignorer le tout, faute de quoi vous pourriez vous retrouver dans une situation vraiment désagréable.

Fixer le prix de ses produits (ouchhhh), combien de fois je me suis demandé : Est-ce que les gens vont payer ce prix? Combien ça vaut? Même mon mari se fait souvent poser cette question : Chéri, combien tu paierais pour cette tuque si tu souhaitais vraiment l’acheter? Oui, parce qu’il faut tâter le terrain, tester son produit. N’hésitez pas à donner l’un de vos produits à votre sœur, votre mère, votre oncle. Vous devez avoir l’opinion du public, demandez-leur combien il paierait pour ceci, ou cela. Visitez les sites des autres, oui, il faut fouiner (être curieux, c’est le moment), comparez le rapport qualité/prix, les matériaux utilisés
.
Il est rare de voir un produit fait à la main qui soit vendu à sa valeur réelle, je m’explique :

Prix de vente - Le matériel utilisé + Le temps de création + La finition + La mise en marché + L’emballage + L’expédition= PROFIT$$$

Non, ce n’est pas si simple.

Alors, prenons pour exemple une simple tuque adulte de base unie avec pompon en fourrure recyclée :

Le matériel : Je choisis la plupart du temps une laine mérinos qui me coûte environ 6-7$ le 50g, pour sa qualité, ses couleurs, ses propriétés générales. J’ajoute un pompon en fourrure (recyclée), mais j’ai tout de même acheté cette fourrure, donc il m’en coûtera environ 5$ + 20 à 30 minutes de préparation, j’ajoute un tag en bois, puisque je personnalise toute mes créations 1.50$ chacun.

Nous en sommes à 13.50$ + 30 minutes et le produit n’est pas encore fabriqué et en ligne

Le temps de création et la finition : ici, nous parlons d’un modèle simple, sans torsade, sans motif, adulte. Il m’en prendra environ 4 heures pour réaliser le tout au tricot. Je n’utilise aucune machine à tricoter et je suis humaine, même si je tricote très rapidement, je dois prendre des pauses à l’occasion et bouger un peu, j’ai des enfants et je mange, bien oui. Mais au total 4 heures de travail complètes me seront nécessaires. Ensuite, je devrai entrer les fils, laver le tout, apposer le tag en bois et le pompon. Un bon 30 minutes pour toutes ces petites étapes.

Nous en sommes à 4h30 minutes + 30 minutes et 13,50$

La mise en marché : je vais devoir prendre de belles photos!!! Parfois la lumière n’est pas idéale, je dois donc attendre le bon moment, il faut rendre le tout intéressant et garder à l’esprit que les couleurs peuvent différées, ce que l’on doit éviter le plus possible, on ne veut pas que le client nous écrive en pleurant parce que la tuque noire est en fait marine! J’ai besoin de parfois plus ou moins de temps selon la situation, mais environ 20 minutes me seront nécessaire pour effectuer de jolies photos, les retoucher et les disposer sur le site de vente. Je devrai alors faire une fiche produit, parfois, je peux simplement copier/coller une ancienne fiche, ce qui est assez simple (quelques vérifications et le tour est joué), mais sinon je devrai créer celle-ci et inscrire beaucoup d’informations, ces renseignements sont réellement très importants, ce sont eux qui vont permettre aux gens de savoir ce qu’ils s’apprêtent à acheter. Ajoutons au moins 15 minutes de travail, parfois moins, parfois plus. Je publierai ensuite le tout, c’est 0.20$ qui sera porté à ma facture mensuelle.

Alors Nous en sommes à 5h05 minutes et 13.70$

Ensuite, quelle chance! Quelqu’un tombera en amour et achètera cette superbe tuque (vous vouliez la garder pour vous, mais bon…), vous devez l’expédier. Supposons qu’elle part pour Montréal, ce n’est pas trop loin. Vous souhaitez qu’en déballant votre colis, parce que oui, ce sera un coli, votre pompon étant trop gros, ça ne passera pas…en lettre, alors, vous voulez, vous souhaitez, que le client fasse OHHHH, WOOOOW, SUPER! Oui, c’est vraiment ce que vous voulez, après avoir croisé les doigts pour que le tout soit livré rapidement et sans encombre (parce qu’un coli, ça se perd quelquefois et ça se brise aussi). Il vous en coûtera en moyenne 12 à 15$ de frais postaux, et sans exagérer (souvent c’est bien plus). Vous prendrez du temps pour emballer le tout, car vous souhaitez que ça soit parfait, un petit mot aussi, des jolis rubans, du papier de soie… et vous irez à la poste le cœur léger, fier de votre création et de votre vente. Ça vous prendra au moins 1 heure de votre précieux temps toute cette procédure. Parce que vous êtes un artisan, même si vous faites les yeux doux au gars du comptoir postal, vous ne sauverez pas un sou, du tout, même pas la peine d’espérer, c’est pour cette raison que maintenant j’envoie mon mari (hi!hi!). Sauf si vous prenez une carte entreprise, là vous sauverez presque 1$ par expédition, quel exploit. C’est le plus gros rabais auquel vous aurez droit. Vous êtes une petite entreprise, vous n’avez pas un assez gros volume pour avoir droit au rabais, ne l’oubliez pas.

Nous en sommes à 6h05 et environ 27$ de frais (estimation selon la moyenne).

Vous êtes heureux, vous paierez aussi une commission au fournisseur de plateforme, 3-4% environ, tout dépends, donc environ 2$, selon votre prix de vente.
Vous allez aussi faire de la promotion sur les réseaux sociaux, parce que c’est bien joli, mais il faut bien que les gens la voient cette super tuque! Parce que si vous pensez que de simplement déposer votre article sur le portail de vente entraînera sa vente… euhhh non, vous allez vite tomber dans l’océan (des millions de créateurs, ne l’oubliez pas). À moins évidemment d’être reconnu mondialement, mais je crois qu’il y aura du travail à faire avant que cela n’arrive.

Le prix de vente choisi : 50$ tout inclus

Vous comprendrez que c’est quasi impossible de calculer le temps passer en termes de création et tout et tout pour fixer le prix d’un article, dans un monde idéal, à salaire minimum (11.25$/h, ici au Québec).

Donc petit calcul rapide 6h05 de travail (arrondissons à 6h), alors 6h x 11,25$ de l’heure = 67.50$ + 27$ + 2$ = 96.50$

Et notre prix de vente est de 50$....

Alors non, je ne compte pas mes heures, sinon personne n’achèterait mes tuques. Alors oui, je fais environ 20$ sur une tuque de 50$, j’y ai passé plusieurs longues heures de travail. Et en plus, si vous êtes mon ami, parce que j’ai des amis (hi!hi!), vous me demanderai sûrement de vous faire un prix, ou je vous l’offrirai avant même que vous y ayez pensé.

Alors voici le début de la chose. La mise en vente d’un article aussi simple qu’une tuque, décortiqué à gauche et à droite. Voici ma réalité, et celle de bien des créateurs. Mais stop! Je sens le découragement vous prendre d’assaut. Il ne faut pas, si vous faite ce que vous faite, c’est parce qu’a la base, vous aimez ça, au point de ne plus pouvoir ranger les trucs fabriquer dans votre maison, alors peu importe, pourquoi ne pas les offrir au public. Mais comme je vous le mentionne depuis le début, à moins d’une chance exceptionnelle, d’être l’inventeur d’un super produit révolutionnaire, d’être le premier dans votre domaine, vous travaillerez vraiment très fort pour être connu et reconnu. Plus tard, dans un autre article, j’aborderai différents points en lien avec l’utilisation des médias sociaux et l’aspect financier.

Parfois, nous aurons une demande spéciale, une couleur spéciale, un petit plus à ajouter, il ne m’est pas rare de devoir commander chez mon fournisseur de façon express pour une demande particulière, alors que j’ai déjà commandé la semaine précédente. Il y a des frais, ce n’est pas prévu. GRRRR

Comme je mentionnais un peu plus tôt, il y a beaucoup de travail derrière tout ça, je me répète encore, beaucoup d’étapes avant d’arriver à un résultat, des imprévus. Parfois, il peut s’écouler plusieurs jours avant de réaliser une simple petite vente, j’ai compris qu’il n’y avait pas de petite vente, parce que chacune est spéciale (pour ma part). Si vous pensez être prêt à vous lancer, n’oubliez pas qu’il vous faudra travailler terriblement pour atteindre vos objectifs, il y a des périodes plus propices que d’autres pour certains produits, il y a des articles saisonniers également (une grande partie de mon inventaire en fait partie). Il est important d’analyser chaque facette de ce que vous souhaitez offrir. Quel type de clientèle vous recherchez? Fixer un juste prix, tester le tout, ajuster les problèmes de qualité rapidement.

C’est petites informations sont la base de votre réussite, le reste dépend de vous. En résumé, même si vous êtes créateurs, artiste, artisan, vous deviendrez, secrétaire, responsable de mise en marché, des ressources humaines, comptable, photographe… Je me plais souvent à dire que je suis multitâche, oui en effet, c’est exactement ça. Mais ce que je préfère le plus, c’est créer. C'est ce qui me donne envie de continuer.

Si vous le souhaitez, vous pouvez suivre l’un de ces liens, le premier vous emmènera vers ma boutique ETSY, le deuxième vers mon site Internet, l’objectif n’étant pas de vous vendre quelque chose, mais de vous faire voir l’ampleur du travail derrière tout ça à titre d’exemple et peut-être de vous aider à réaliser vos propres projets. Vous verrez que les deux sites sont différents, mais semblables.


Rejoignez-moi sur Instagram @creationstrikotuk

Vous aimez, n’hésitez-pas à commenter et partager sans modération!

Bonne journée!
Mélanie

lundi 22 janvier 2018

Pourquoi je tricote autant!

Combien d'heure par semaine je consacres au tricot? BEAUCOUP! Vraiment beaucoup😉


En fait, je ne les comptes plus vraiment, parce que toute occasion est propice au tricot pour ma part, nous allons en voyage, pas de problème, j'ai mon bas à terminer, je vais faire l'épicerie, pas de problème, mon mari conduit :) INTENSE la fille!

À la plage, dans mon salon, sur mon balcon... j'ai toujours un projet pas trop loin (en fait plutôt 3 ou 4).

Si je l'oublie, HAAAAAAAA! La panique, que vais-je faire de mes dix doigts?

Suis-je active pour autant, oui, beaucoup. Je joue avec mes enfants, je fais du vélo, de la marche, je cuisine, etc. 

Mais je reviens toujours à mon meilleur, le tricot!

Certaines personnes doivent penser que je suis folle, lorsque j'attends mon mari dans la voiture et que les pauvres ne voient que 2 mains qui bougent bizarrement (nos vitres de voiture sont vraiment teintées😎). Mais qu'est-ce qu'elle fait?????

ELLE TRICOTE! Et oui mes chers amis, j'aime ça, que voulez-vous. Je sais que je ne suis pas la seule, en commentaire, combien d'heures par semaine y consacrez-vous?

Bon, après ce post, devinez ce que je ferai...

Bonne journée!💓

mercredi 10 janvier 2018

Après Noël!

L'après temps des fêtes! Le retour à la réalité...


Bon,
lundi matin je me suis ENFIN retrouvée seule, ouawwww! 🎉
Depuis, 2 semaines que je fais à manger (je ne fais que manger aussi), que j'ai l'impression que la journée contient non pas 3 repas par jour, mais plutôt 48... que je réponds aux demandes de jeux de toutes sortes, je les ai tous joués (pas besoin de les nommés, tsé les jeux super hot de vacances là!). Les films de Netflix pour la famille, pu capable, les films de Newel, pu capable. PU CAPABLE! Je veux juste m'asseoir (plus de 5 minutes consécutives) avec mon café, mon tricot, mon pyjamas.

Et là, lundi matin, pouf! Je suis seule, terriblement seule, je tourne en rond sur moi-même. Je me cherche de la compagnie👪 Bien oui, je m'ennuie terriblement, ou pas vraiment? Est-ce juste moi ou il y a quelques jours, les gens qui m'entouraient me sortaient par les oreilles, et là, plus personne autour de moi, je me sens perdue en titi.

Excusez mon vocabulaire simpliste, mais avouons-le, les grandes vacances vous font sortir vos plus beaux mots... et la québécoise en moi retrouve son langage.

En fait, pour être franche, je n'avais pas vraiment les moyens de prendre d'aussi longues vacances, j'ai alors passé 2 semaines à essayer de décrocher, de ne pas trop m'occuper de mon entreprise, de ne pas trop aller voir les messages. J'ai énormément de boulot devant moi et j'ai eu tellement de difficulté à lâcher prise que j'ai littéralement angoissé.

Et là, aujourd'hui (en fait depuis lundi), je suis juste terriblement désorganisée et épuisée. Mais bon, je ne suis pas la seule maman du monde qui a la face par terre aujourd'hui. J'ai une petite pensée pour vous, chère petites mères qui ont du quitter la maison pour rentrer au boulot lundi matin, j'ai la chance de travailler à la maison dans mon pyjamas au moins. Je compatis, moi je travail à mon rythme, même si j'ai de la difficulté à le retrouver....

Ce qu'il me faut: un bon coup de pied au derrière et tout sera comme avant!💪

Bonne Année 2018

mardi 8 novembre 2016

Qui suis-je?

Bonjour à toi, bienvenue sur mon petit blog,

J'ai envie de te remercier, oui toi! Merci de prendre 2 secondes dans ta vie de fou pour me lire, il faut dire que ce n'est pas facile en 2016 de trouver 2 secondes, court par ici, court par là, ouff...

Je me présente sans grand fla fla ni confettis, je suis une femme, mais pas juste une femme, non, je suis une femme forte, une battante, une solide, je suis de celle que l'on ne trouble pas facilement, ça n'a pas toujours été le cas!

Pour te dire vrai, la vie n'a pas toujours été douce, en fait, j'ai eu ma part de revers et de déception. Mais ça je t'en parlerai plus tard...

Malgré tout, je suis très fière du résultat! J'ai tellement une belle famille (3 enfants merveilleux, 1 mari fantastique), ça n'a pas toujours été le cas non plus.

Mais est-ce que ma vie est celle que je souhaitais... sincèrement, c'est très loin de ce que j'imaginais. C'est pas grave, tu comprendras plus tard, je t'expliquerai.

Qu'est-ce que je fait de ma vie? Je travail fort, très fort, j'ai une petite entreprise que je tiens à bout de bras et que j'essaie de faire proliférer, mais bon, beaucoup d' heures de travail acharnées qui portent petit à petit leur fruits. Lentement mais sûrement. Toutefois, ce qui t'intéressera c'est le pourquoi de la petite entreprise, j'ai perdu mon emploi, bien oui! Comme bien des gens, j'ai subi ce revers moi aussi.

Alors de temps en temps, je te partagerai des textes de toutes sortes, faut pas s'en faire si ça va dans tous les sens, c'est ainsi que je suis, je te promets d'essayer d'être intéressante, mais bon, ça fait longtemps que je n'ai plus d'orgueil.

Je suis la somme de toutes ces choses qui ont traversées ma route et j'essaie de trouver le plus beau des chemins.

Je te laisse là-dessus et sur cette pensée: Si ta journée s'est mal déroulée, fais toi en pas, ça aurait pu être pire!

Tricote ta vie

Être artisan et vendre en ligne

Être artisan et vendre en ligne Ou la petite histoire de : Comment ne pas devenir cinglé en quelques mois… Pendant plusi...